French English

Connexion  

   

Suivez-nous sur  

   

Historique

Note utilisateur:  / 61
Détails

                                                  
  

PRESENTATION ET HISTORIQUE

 

 

Paroisse Saint Marc de Biyem-Assi

 

 

 

    


Jusqu’en 1984, aux environs de l’actuelle paroisse saint Marc de Biyem-Assi située entre les quartiers Nsimeyong et Mendong, il y avait des paroisses catholiques à Mvolyé et à Biyem-Assi Nnam (village). La zone dite Biyem-Assi camp SIC (Société Immobilière du Cameroun) - MAETUR (Mission d’Aménagement et d’Equipement des Terrains Urbains et Ruraux) appartenant à l’actuel arrondissement de Yaoundé VI était encore considérée comme un nouveau quartier et était démographiquement faible. Pour la plupart, les chrétiens qui y habitaient venaient d’autres quartiers. Et pour leurs célébrations eucharistiques et autres activités spirituelles, ils continuaient de fréquenter leurs anciennes paroisses dans leurs anciens quartiers ou alors se rendaient tantôt dans les paroisses ci-dessus évoquées, tantôt à la cathédrale Notre Dame des Victoires.

 

 

 

Mais très vite, ce nouveau quartier va se développer démographiquement et l’Archevêque de Yaoundé, Mgr Jean ZOA, percevra très vite aussi l’importance d’y implanter une paroisse. Il confie cette lourde et exaltante mission au père Albert MEIR en octobre 1984. C’est ainsi que le 25 mars 1985, sous la houlette du Frère Denis et l’œil vigilant de cet infatigable curé fondateur, père Albert MEIR, commencent les constructions de la paroisse saint Marc par une salle paroissiale (sous-sol de l’actuelle église).

 

 

 

Cependant, avant même que les bâtiments ne soient visibles, le curé est déjà soucieux de former une communauté paroissiale. Comme un berger, il va à la recherche des brebis. Il effectuera d’ailleurs la première visite des blocs (aujourd’hui Communautés ecclésiales de Base ) en octobre 1985. Et le 03 novembre 1985, à la fête de la Toussaint, est inaugurée la paroisse par une messe solennelle à 11 heures. Trois semaines plus tard, lors de la fête du Christ-Roi de l’univers, le 24 novembre 1985, Mgr Jean ZOA fait la surprise agréable de présider la célébration eucharistique; ce qui offre à la nouvelle paroisse une autre occasion solennelle de s’enraciner dans le quartier, dans les cœurs et les esprits en quête de Dieu et d’un lieu de recueillement. Dès ce moment, les choses vont aller progressivement, mais aussi, on pourrait dire, rapidement avec la croissance démographique du nouveau quartier caractérisé principalement par son hétérogénéité.

 

 

 

Au niveau de la paroisse, cela va s’avérer comme un atout pour son développement. Les chrétiens seront de plus en plus nombreux dans ce petit cadre aménagé pour les messes. C’est ainsi qu’en 1986, il va s’imposer une deuxième célébration eucharistique. La première du genre a lieu le 16 novembre. Désormais se tiendra alors une première messe à 9 h 30 pour les enfants et une deuxième à 11 heures pour les adultes. Parallèlement se poursuivront les constructions. Celles de l’église proprement dite qui auront commencé le 05 janvier 1987 seront achevées en mars de la même année. Le 12 avril de cette année là y est célébrée la première messe.

 

 

 

Au fil des jours, le rapprochement du prêtre (jusque-là résidant à Mvolyé) des fidèles dont le nombre est grandissant et qui le sollicitent de plus en plus va s’imposer. Heureusement, le 08 mai 1989, sont lancées les travaux de construction du presbytère. Ceux-ci s’achèvent en octobre de la même année. Ce qui permettra que le prêtre habite à la paroisse dès le 03 novembre 1989.

 

 

 

Pour conduire ce peuple de Dieu, le curé, le père Albert MEIR qui réside certes déjà à la paroisse ne travaillera pas continuellement seul. Le 13 novembre 1988 lui est affectée la sœur Claire ASSELIN (Sœur de Sainte Anne) comme vicaire. Elle travaillera aussi à saint Marc pendant plusieurs années. Mais déjà le 24 août 1991, arrivera à la paroisse un autre prêtre, un confrère du père Albert, le père Jean –Paul LEBORGNE.

 

 

 

La consécration de cette église qui rassemble cette communauté plutôt grandissante quant à elle aura lieu par Mgr Jean ZOA, doublée de l’inauguration du centre des jeunes, le 25 avril 1993, lors de la fête de saint Marc patron de la paroisse. Mais l’on peut dire que le renforcement de l’équipe pastorale - qui compte désormais deux prêtres et une religieuse - aura sans doute favorisé et intensifié la vie paroissiale et communautaire avec désormais les messes en semaine dès le 06 novembre 1989et la création d’autres activités, mouvements et associations dans la paroisse. C’est tout cela qui, depuis lors, anime d’une manière continuelle, cette communauté qui compte aujourd’hui environ 6 000 000 (six mille) personnes.

 

 

 

Elles se repartissent principalement dans 15 communautés ecclésiales de base (C.E.B) et fréquentent 6 messes dominicales animées par 6 chorales. Par ailleurs, ces chrétiens entretiennent leur foi dans une quinzaine de groupes ou services adultes et un peu plus d’une dizaine de services jeunes.

 

 

 

Ce beau travail commencé par le père Albert MEIR, secondé successivement par les pères Jean-Paul Leborgne, Roger MILLE, Elvis ELENGABEKA, s’est poursuivi avec le père Martin Lelan dès 2000. Ce dernier, secondé par le père Léopold MBEGHAPAP à partir de 2005, en même temps qu’il cherchait à résoudre l’épineux problème de l’étroitesse de la paroisse par l’agrandissement de l’espace réservé aux célébrations eucharistiques, aura beaucoup travaillé à amener les fidèles à vivre tant matériellement que spirituellement le rassemblement en Eglise, à faire du lieu paroisse saint Marc, malgré sa simplicité extérieure et son étroitesse, communautairement et individuellement, un véritable lieu de rencontre du Seigneur dans la foi. On pouvait voir en cela le souci de vivre cette recommandation de Jésus : « Ma maison sera appelée une maison de prière pour tous les peuples » (Marc 11, 17), le souci d’affermir la foi des fidèles.

 

 

 

Cette marche pour la quête de Dieu et / ou l’amélioration de la relation avec Lui, pour ou vers sa rencontre se poursuit depuis septembre 2011 avec une nouvelle équipe pastorale : jusqu’en septembre 2012, l’actuel curé, père Etienne NEMI était entouré des pères Georges BITETE et Samuel GBANG A GOUIFFE comme vicaires. Et depuis ce moment là jusqu’à ce jour, cette  équipe a été renouvelée, avec un nouveau vicaire en la personne du père Jean-Luc MVONDO ATEBA. Ce sont eux  qui ont désormais la mission de conduire ce peuple de Dieu, ou mieux, de continuer l’œuvre commencée par leurs aînés auprès de ce peuple. Il faut préciser dans ce sens que depuis sa fondation, cette paroisse a été confiée à la Congrégation du Saint-Esprit dont l’œuvre se poursuit.

 

 

 

 

 

 

Lire la suite : Historique

   

Agenda  

février 2018
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
   

Informations Pratiques