French English

Connexion  

   

Suivez-nous sur  

   

Homélie du 23 Février 2018

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 
Détails

L’évangile de ce jour se penche une fois de plus sur la prière, plus précisément sur la qualité de notre prière. La plus belle offrande que nous pouvons faire à Dieu, c’est de nous réconcilier avec nos frères et sœurs. Le meilleur orant, c’est l’homme réconcilié avec son frère. En effet, notre prière n’est que le prolongement de notre vie. Si notre vie est mauvaise, faite de division, de haine, de rancune, d’insulte et de mépris de l’autre, alors notre prière sera aussi mauvaise.

Beaucoup se concentrent pour mieux prier. Jésus nous demande, pour mieux prier, de prendre le temps de nous réconcilier entre nous. Une famille en paix, réconciliée, prie mieux qu’une famille dans laquelle on ne se parle pas. Une communauté unie prie avec plus de beauté et de grâce qu’une communauté divisée, marquée par des intrigues, l’exclusion…

L’honneur fait à mon frère, c’est l’honneur fait à Dieu. L’insulte dont mon frère est victime, la colère que je rumine contre lui, touchent le cœur de Dieu et détériorent ma relation avec lui dans la prière. Ainsi, ma prière est forcément faussée par la qualité de ma vie, la qualité de ma relation avec mon prochain.

En regardant ma vie, je peux donc imaginer quelle pourrait être ma prière. Ma présence devant Dieu ce matin, ma prière m’apportent-elles des bénédictions, ou alors des malédictions ? Dieu accepte-t-il ma présence devant sa face ce matin, ou alors est-il en train de m’envoyer auprès de tel frère, telle sœur pour une démarche de réconciliation ?

C’est pourquoi le temps de carême, qui est un temps de prière, devrait aussi être pour moi un temps de changement de vie, d’amélioration de mes relations avec mes proches. Notre frère est un sacrement, le signe de la présence de Dieu à mes côtés. Le Seigneur nous repoussera de l’avoir repoussé, insulté, exploité, abandonné…

Frères et sœurs, pour passer un bon temps de carême, n’est-il pas temps pour moi de demander pardon à ceux que j’ai insultés, méprisés, à ceux contre qui je rumine colère et vengeance ? Mon amitié avec Dieu est à ce prix. Sans réconciliation avec mon frère, inutile de parler de prière.

Puis-je vraiment parler de prière en ce qui me concerne ?

Ajouter un Commentaire


   

Agenda  

octobre 2018
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
   

Informations Pratiques